Oulala, le retour !

On vous l’avait annoncé. Un retour triomphant, amusant, décalé, offensif… Et prière d’éviter de nous les briser menu. On a autre chose à faire chez Oulala que de lire les rengaines d’Ornélla Guyet et de celles et ceux qui lui indiquent le chemin à défaut de lui tenir la plume ou le clavier.

S’il vous plait de nous traiter de conspirationistes, ne vous épargnez pas ce plaisir, mais prière de nous envoyer la notice. Vous le savez, nous en province, on n’est pas très cultivés et il y a des mots qui nous échappent !

Par contre, si vous souhaitez consulter les archives de feu Oulala.net qui désormais s’appellent archives.oulala.net, il va falloir casser la tirelire. On va pas se laisser insulter sans demander une petite obole, ne serait-ce que pour se ravitailler en paracétamol, en rhum cubain et accessoirement en Morgon.

Les amis, à qui nous manquions cruellement, peuvent naviguer en toute gratuité sur ces archives puisque nous leur fournirons un code gratuit, s’ils nous le demandent !

Ce n’est pas un hasard si notre retour coïncide avec le documentaire de Béatrice Pignède, intitulé : Main basse sur la mémoire, les pièges de la loi Gayssot. Nous qui avons été lynchés en public au prétexte qu’il ne faut pas donner la parole à certains auteurs, certains citoyens, certains journalistes…. nous savons ce que les lois mémorielles, iniques et parfaitement pernicieuses doivent à l’ascension des idées extrémistes et à la manipulation des masses.

Comment, en effet, pouvoir critiquer et combattre les idées de nos ennemis politiques si nous n’en connaissons pas la transcription écrite, orale ou par les moyens de diffusion qui sont les leurs. A la différence de celles et ceux qui prônent la censure, nous misons sur l’intelligence de l’être humain qui est, nous en somme persuadés, capable de se faire une opinion sans le secours des médias aux ordres de ceux qui les financent, des journalistes incultes déguisés en petits ministres de l’information.

La vérité n’est pas une, elle est multiple et nous revendiquons le droit de faire connaître, dans nos colonnes, cette multiplicité qui permettra à nos lecteurs de se situer dans un environnement dominé par une pensée de plus en plus unique. Pensée distillée, non seulement par les tenants du pouvoir économico-politique, mais aussi, malheureusement, par ceux qui disent vouloir l’émancipation du peuple au sein de différentes formations politiques ou syndicales. René Balme, notre rédacteur en chef ne nous démentira pas…

Nous affirmons, une fois encore, que ce n’est pas au Parlement, ni à quelque groupe de pression, de faire l’histoire et de nous imposer ce qu’il convient de penser et de dire sur tel événement historique. Le capitalisme et ses valets ont déjà participé à la vaste entreprise de réécriture de l’histoire de France dans les manuels scolaires. Une réécriture qui s’est faite, bien souvent, par omission et qui participe à l’ignorance et à la perte de repères dès le plus jeune âge.

Nous combattons celles et ceux qui distillent des idées fascistes ou d’extrême droite, mais nous ne serons pas de ceux qui les empêcheront de s’exprimer – ailleurs que chez nous – au nom de la liberté d’expression. Nous nous positionnons contre tous les racismes et contre l’homophobie. Dans le même temps, nous disons que l’extrême-droitisation de l’UMP, façon Copé,  est aussi préoccupante que le laxisme vis à vis de toutes les dérives extrémistes et identitaires. Cette impunité semble nous conforter dans l’idée que, l’extrême droite n’est pas un obstacle à l’expansion et à la prospérité du capitalisme qui sait trouver en elle, le moment venu, une alliée pour museler le peuple et reprendre la main.

Nous sommes pour une société construite autour de l’être humain et de son épanouissement. Nous dénonçons et combattons les impérialismes et les atlantismes qui sous couvert de structures internationales veulent interdire aux peuples de décider librement de leur avenir. Nous affirmons que l’ingérence humanitaire est une supercherie visant à déstabiliser des états souverains afin de mettre à leur tête des marionnettes pour mieux piller leurs ressources en agrandissant un empire capitaliste dominé par les USA.

Nous sommes de retour. Nous sommes un média engagé et nous appelons a la création d’un réseau ou d’une fédération des journaux alternatifs sur la base d’une charte – à rédiger – reprenant un certain nombre de valeurs humanistes, laïques, antiracistes, féministes, écologistes… et donc de gauche.

Il y a urgence a sauver la presse indépendante et à lui permettre de résister, y compris financièrement, face aux attaques qui lui sont portées.

Oulala.info est désormais porté par l’association NetMulot qui œuvre dans le domaine des TIC, de la vidéo et de l’hébergement militant…

La rédaction.
Le 7 octobre 2012.

 

email

25 commentaires

  1. Ornella G. dit :

    AAAAAAAH! enfin.
    C’est que je commençais à m’ennuyer ferme sur Caniveau 89 et Poubelle Press. Nous allons de nouveau pouvoir conspirationner tous en coeur.
    Merci René Balme et longue vie à Oulala

    Ornella G.

  2. Pascal Riché (Rédac Chef de Rue89) dit :

    Ornella,

    tu me déçois beaucoup en venant commenter ici sur Oulala. J’avais placé beaucoup d’espoirs en toi. Mais je vois que ton double-jeu continue, j’aurais du m’en douter. Qu’est-ce que je vais bien pouvoir raconter maintenant à mon patron, Haski ?

    Si jamais tu changes d’avis et que tu décides de rentrer à la maison, il y aura toujours un bol de soupe pour toi à Rue89.

    En fait : tu me manques.

    Pascal R.

  3. Pierre Haski (patron de Rue89) dit :

    Pascal,

    Merci de passer à mon bureau lundi matin.

    Pierre.

  4. Laurent Joffrin (directeur du Nouvel Obs et propriétaire de Rue89) dit :

    Pascal, Pierre,

    Vous êtes virés.

    Laurent.

  5. Claude Perdriel (patron du Groupe Perdiel, propriétaire du Nouvel Obs) dit :

    Laurent,

    Toi aussi.

    Claude.

  6. thibaut dit :

    Voilà une nouvelle qui met du balme au coeur; j’en profite – c’est plutôt rare, et débouche une bouteille à la santé de toute l’équipe d’Oulala !

  7. 8119 dit :

    « création d’un réseau ou d’une fédération des journaux alternatifs sur la base d’une charte »
    « Il y a urgence a sauver la presse indépendante et à lui permettre de résister, y compris financièrement »

    la question est celle de la gratuité et donc de ce qui justifie l’existant (question qui appartient au champ systémique) ;
    La question relève aussi de ce que permet l’informatique à la fois centraliser et à la fois garantir l’indépendance, car dans un système où l’existant est justifié par l’argent que ça rapporte, les deux sont contradictoires.

    en tous cas les « donate » sur le site ça doit aller appartenir au passé
    il y a eu tout un travail de fait sur le terrain du mécénat global,
    (car il doit être global)

  8. Hannah dit :

    Bon retour ! C est aussi conspiracy Watch qui va être content. Un peu de grain à moudre en perspective

  9. Marie Prat dit :

    Chouette ! Une bonne nouvelle ! ça fait du bien. Merci et longue vie à Oulala.

  10. babelouest dit :

    Bravo !

    Se faire « accrocher » par des bloqueurs d’infos ne fait jamais plaisir. Sur Dazibaoueb aussi, quand j’en étais un modérateur, nous avions aussi subi des pressions de la même dame, et d’autres encore. Même au téléphone…

    Longue vie à Oulala (bis ?)

  11. Sierra dit :

    En voila une initiative qu’elle est bonne, ne lachez rien !!!

  12. Libre Plume dit :

    Belle route libre et indépendante à Oulala.info.
    Des info, des confrontations, des débats, de la politique, des idéaux, une bonne dose d’utopie, et encore, et encore …

  13. Catherine dit :

    C’est quoi le Morgon ?
    En tout cas, bon retour ! C’est juste ce qu’il fallait faire.

  14. Serge ULESKI dit :

    Merci pour votre persévérance.

    Cdlt
    Serge ULESKI

  15. Lapindebois dit :

    Hourra pour Oulala, le site qui ne craint pas le qu’en-dira-t-on et qui ne se laisse pas broyer par les sanibroyeurs !
    René Balme président en 2017 !
    Mais nous désobéirons aussi sous René Balme !
    A la vôtre les copains…

  16. Erick dit :

    C’est avec un vrai bonheur que je retrouve dans ma boite mail Oulala !
    Nous allons de nouveau lire des articles qui nous demandent réflexions, remises en causes, et exigeront de nous des arguments à chercher, à réfléchir, pour exprimer son accord, son désaccord, pour se situer, se remettre en cause, se construire sa définition du monde… Bref, tout le contraire du prêt à penser médiatique habituel !

    Et puis quel soulagement de voir que les parasites comme Ornella (pas Mutti), Pascal et Laurent, n’ont pas le dernier mot.

    On ne lâche RIEN !

    Bravo d’être encore là.

  17. ESCAFFRE dit :

    Merci René pour le retour de Oulala sur la toile, félicitations aussi à ton équipe.
    Membre du PG j’ai été triste de voir comment tu as été traité sur les torchons de la presse.
    Merci d’être avec nous René

  18. Catherine dit :

    Merci pour le tuyau-vin.
    On vous a filé un petit coup de casquette sur Les grosses orchades.
    Bon vent.

  19. khaled maidi dit :

    Il ne faut jamais désespérer, la preuve….
    Le retour sur le net, une bonne nouvelle dans un monde plutôt à……refaire.

  20. Tahar dit :

    Bonsoir,

    C’est un plaisir de revoir et de lire de nouveau Oulala. Bon retour et bonne continuation.

  21. turandot dit :

    Contente de votre retour !
    J’aimerais avoir accès à vos archives . Merci ! Portez-vous bien !

  22. lediazec dit :

    Ça c’est envoyé ! Pour ma part, si la personne (ou les personnes) en question courai(en)t aussi vite que je les emm…., elle(s) aurai(en)t déjà pulvérisé les records sur piste d’Usain Bolt !
    Bravo !

Laissez un commentaire

 

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.