Du bourrage des urnes au bourre pif…

Mais qui donc a gagné dans la guerre des chefs qui sévit à l’UMP depuis des mois. Pas la démocratie en tout cas, ni la probité puisque les urnes ont été allègrement bourrées, ça et là, en fonction des affinités des barrons locaux et de leurs supporters. Une mention particulière à la première circonscription des Alpes Maritimes, à quelques bulletins de vote du célèbre “motodidacte”, où il semblerait que la dure loi des chiffres fasse apparaître un nombre de bulletins de votes égal au double de celui des émargements. Le syndrome de la multiplication des pains au chocolat sans doute !

A tant que de bourrer, bourrons gaiement et faisons le plein ont du se dire les militants qui ne s’attendaient pas à un vote aussi serré et donc à un un nouveau décompte sous haute surveillance… qui forcément fit apparaître la tricherie. On dit, aussi, que les procurations sur papier libre se distribuaient allègrement à l’entrée de certains bureaux de vote. Mais on dit tellement de choses….

Une joyeuse pagaille, donc, au sein d’un parti politique qui a tout de même dirigé le pays pendant quelques quinquennats, dont un qui nous fut inoubliable. Sans être parano, ça nous laisse imaginer l’ampleur des magouilles qui ont pu avoir lieu de-ci de-là.

Hier à minuit, tout le monde avait gagné alors que ce matin tout le monde avait perdu ! La nuit, vraiment, est mauvaise conseillère. Faisons le procès de la nuit, et vite !

Copé Fillon ou Fillon Copé, entre les deux quel dilemme ! Une élection qui va donc se terminer au tirage au sort ou au plus fort gagne, à moins que ce ne soit à la belote coinchée !

Sauf si, le ridicule n’ayant pas tout a fait tué les protagonistes, l’UMP décidât dans un sursaut d’imbécillité assumée de refaire un nouveau vote !

Moi je propose le bourre pif pour départager nos deux cheffaillons. Et s’il faut un arbitre, demandons à Marine le Pen de décompter les points, puisqu’au final, c’est bien le FN qui va sorti vainqueur de cette farce ridicule qui discrédite bien au-delà de l’UMP, malheureusement.

Après le capitaine de pédalo, voici venir le temps des Dupont et Dupond.

Encore un effort, compagnons, et la France qui est déjà la risée de pas mal de pays au monde, sera bientôt celle, aussi, des républiques bananières du continent Africain.

Doit-on rappeler que pendant que l’on étale cette farce électorale pour alimenter les JT, les journaux et autres magazines – tout en comblant le fameux espace de cerveau disponible – il se passe des choses gravissimes de part le monde. L’une d’entre elle, majeure s’il en est, est l’extermination du peuple palestinien qui se poursuit au travers d’une opération militaire israélienne visant, une fois encore, les civils et les enfants. Un crime de guerre supplémentaire à mettre à l’actif de l’Etat sioniste.

Quand le bruit du décompte des bulletins avariés de l’UMP couvre les tragédies de ce monde, il n’y a plus grand chose à espérer de l’espèce humaine.

Entre : « Père pardonnez -leur ils ne savent pas ce qu’ils font » et : « Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît », je demeure hésitant.

Quoi que… la nuit porte conseil.

 

René Balme
Le 19 novembre 2012
22h00

 

email

1 commentaire

    Laissez un commentaire

     

    La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.