1936-2013 : en remontant le temps des cerises…

playa-bahia-de-los-nic3b1os-varagas-enero-20131France 1936. Le Front Populaire gagne les élections. Le gouvernement dirigé par Léon Blum impose des lois sociales comme la France n’en avait jamais connues : augmentations de salaire, conventions collectives, reconnaissance des syndicats dans les entreprises et – revendication portée par la CGT – premiers congés payés. Naît le droit aux vacances, qui jusque là était le privilège de la bourgeoisie. 560 000 billets de congés populaires sont vendus à partir du 3 août 1936.

Venezuela 2012-2013. Le gouvernement bolivarien dirigé par Hugo Chavez renforce le droit aux vacances par la nouvelle Loi du Travail (mai 2012), augmente le salaire minimum, investit dans de nouvelles infrastructures de tourisme et de transport, régule les prix du secteur privé touristique. Lors des vacances de décembre 2012-janvier 2013, le nombre de voyageurs des secteurs populaires à l’aéroport de Maiquetia et à la gare routière de La Bandera bondit en moyenne de 25 %.

Question : à l’aide des dessins ci-dessous, imaginez comment l’internationale du Parti de la Presse et de l’Argent (Caracas-Paris) perçoit les congés payés au Venezuela.

bourgeois_plagePaul Ferjac La crise des années trente

URL de cet article : http://venezuelainfos.wordpress.com/2013/01/08/1936-2013-en-remontant-le-temps-des-cerises/

email

Laissez un commentaire

 

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.