Al Jazeera, et les complots médiatiques

al_jazeera_01On sait, à l’évidence, le rôle que jouent les medias aux ordres, la pressetitude, les « journalistes », les nouvelles arrangées et orientées dans nos pays. Apprendre qu’Al Jazeera était un media pollué, manipulateur, et vendu par Wikileaks a fait s’interroger sur la vérité de cette accusation.

En Septembre 2011, Wikileaks dévoile, preuves à l’appui bien évidemment, et elles sont nombreuses, qu’Al Jazeera est un outil de propagande aux ordres de la CIA. Son directeur, un pion au service US, Wadah Kahnfar, démissionne immédiatement, accréditant les accusations. Maintenant, Al Jazeera appartient au Qatar. Pas mieux !

Al Jazeera roule pour les idées de la CIA. Al Jazeera continue à dénoncer que les pays Arabes devraient adopter le style de démocratie occidental. La sanction ne s’est pas faite attendre après les révélations tonitruantes. La chaîne qatarie, Al-Jazeera, est désormais au plus mal dans les sondages : Selon la radio norvégienne, Osten, cette chaîne, Al Jazeera, à l’origine des plus grands complots médiatiques de cette dernière décennie, contre la souveraineté des Etats musulmans, aurait perdu 86% de son audience, ce qui a provoqué, chez son principal sponsor, l’émir Al-e Thani, « un profond désarroi et une inconsolable colère ».

Selon la revue suédoise Utenbladit, « les rapports coordonnés confirment la baisse significative du nombre des auditeurs de la chaîne qatarie, et l’échec n’en est que plus cuisant, pour une chaîne réputée la première du monde arabe, apte à changer l’opinion publique, sur tel ou tel sujet ». Mais quelle en est la raison ? Selon Osten, « les téléspectateurs boudent la chaîne, puisque ses liens avec la CIA, et les services du renseignements qataris et les membres de la famille régnante ont été révélés ». « L’ex-directeur général d’Al-Jazeera a, d’ailleurs, été au coeur d’un scandale, qui confirmait comment lui et son entourage formataient les informations, dans un sens favorable à la CIA et contre les pays indépendants, comme l’Iran ou la Syrie ou des groupes, comme le Hezbollah. … Al-Jazeera a échoué à convaincre son audience de son objectivité et de son impartialité, et les gens ne lui pardonnent pas, non plus, la censure, qu’elle maintient, sur les événements de Bahrein ». « Une seconde raison, qui vaut à la chaîne la méfiance des téléspectateurs, c’est son soutien trop patent aux groupes armés, aux miliciens, aux attentats sanglants, commis dans les pays arabes, comme l’Irak, la Syrie la Libye, et ailleurs. La chaîne accorde une place de choix aux religieux extrémistes et fait beaucoup de ramdam autour des fatwas, qui appellent au meurtre et au viol, encense les terroristes d’Al-Nosra, d’Al-Qaïda, et les présente comme des révolutionnaires ». Une baisse de 86% de l’audience veut dire que le nombre de téléspectateurs est passé de 43 millions à 6 millions de personnes, il y a de quoi déprimer, pour un émir qatari, qui a tout misé sur cette chaîne, pour changer le cours de l’histoire, tout, y compris la reconstruction des villes (Benghazi) et des scènes d’émeute et de révolte, pour faire avancer ses projets selon Osten , « le nombre de téléspectateurs de la chaîne est passé, en Tunisie, de 950.000 personnes à 220.000, en Egypte, la baisse est autant significative. En Irak, en Syrie, au Liban, en Arabie saoudite, en Algérie et au Soudan, la baisse fluctue entre 60 à 90%.

Encore un mythe qui tombe, encore une déception d’avoir un media supposé indépendant et non orienté, digne de confiance, qui sombre dans le moule globaliste et perd son audience.

Algarath

email

1 commentaire

    Laissez un commentaire

     

    La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.