Christine Lagarde, il est temps d’analyser son cas

fmi-christine-lagardeSouvenez vous. Un mois avant le crash de 2008 elle nous disait que tout allait bien. Rien que ça on aurait dû la renvoyer à un poste plus modeste. Enfin, elle a remplacé DSK à un poste où elle peut faire encore très mal, malgré ses grands sourires de bourgeoise bien élevée au service de sa docilité soutenue à servir les maîtres Américains qui l’ont placé dans un fauteuil trop grand pour elle. Un peu le pendant de Najat Vallaud Belkacem si vous voyez la comparaison. Une forme de séduction doucereuse au service d’une idéologie intransigeante et sans compromis.

On nous annonce qu’elle ne s’y retrouve plus dans les propositions d’Athènes, c’est ce qu’elle prétend. Tu te rends compte, avec les hordes d’adjoints qu’elle a au FMI, elle serait incapable de lire les propositions de Syriza. Pour le coup elle nous prend pour des billes. Parce que tout le monde sait et comprend ce que les Grecs veulent.

Lagarde joue son jeu de grand épouvantail pour faire pencher vers le oui, en prétendant que l’arrivée au pouvoir de Syriza a fait reculer la Grèce. Pour la directrice du FMI, « les propositions du gouvernement Grec ont été modifiées ou amendées à de nombreuses reprises, si bien qu’elles manquent de clarté ».

« La Grèce doit d’abord réformer son économie avant que la question d’une éventuelle restructuration de sa dette soit négociée », réaffirme Christine Lagarde dans une interview accordée mercredi à Reuters dans laquelle la directrice générale du FMI s’en prend en termes voilés à Alexis Tsipras. Mais, a-t-elle ajouté, « nous avons reçu tant de ‘dernières’ offres, qui ont été elles-mêmes validées, invalidées, modifiées, amendées au cours des tout derniers jours qu’il est totalement aléatoire de dire où en est la dernière proposition grecque ». La pauvre, elle sait plus lire. Son cerveau s’est déconnecté, en même temps que la capacité du FMI à comprendre.

La directrice générale du FMI juge par ailleurs que de nombreux progrès avaient été obtenus en Grèce et que le pays avait renoué avec la voie de la croissance avant l’arrivée au pouvoir de Syriza. Ben voyons, les empêcheurs de tourner en rond de Syriza mettent la zizanie dans le projet du FMI et des banquiers chercheurs de rente d’asservir pour l’éternité tout un Peuple. « Ce que je trouve vraiment préoccupant, c’est qu’après ces années, alors que la croissance commençait à repartir, que le pays commençait à produire un excédent, il y a eu subitement cette volte-face massive qui nous a fait reculer », dit-elle sans rire.

Les Internautes ne sont pas dupes de ces manigances. Voici un florilège significatif :

– L’Allemagne a une poussée a nouveau des années 40, elle est prête a employer la force en Grèce, le nazisme renait pour écraser les peuples.

– Christine Lagarde ne s’y retrouve plus dans les propositions d’Athènes. Les français ne s’y retrouvent pas dans le bordel laissé par Lagarde, tant en France qu’au FMI. Quel désastre cette Lagarde.

– Les propositions grecques suivent les demandes et les deadlines imposées par elle même et l’Euro Groupe. Si elle n’arrive pas à se retrouver ce qu’elle est très mal organisée. Ce qui n’est pas étonnant quand tu regardes le programme concocté pour la Grèce.

– Mme LAGARDE démission ! Le FMI plastronne depuis des années en entretenant une vaste hypocrisie sachant que ce sont les contribuables qui règleront les additions. Affligeant!

– Bof, énième tentative pour essayer de discréditer Tsipras. Pourtant quasiment tous les commentateurs sur le sujet ont lu la dernière proposition, qui semble claire.

Et quand a dire que Tsipras aurait tué la reprise, alors il faudrait considérer que la chute du PIB a -4,5% pour 2014 constituait un début de reprise … mais bon, plus le mensonge est gros plus il est cru, n’est-ce pas ?

– C’est pas vrai. Même nous qui sommes des pauvres profanes avons compris ce que demande le gouvernement légitime grec. Cet aveux de Mme Lagarde est inquiétant pour l’avenir de l’économie mondiale. Lagarde ne s’y retrouve plus parce qu’elle a un cerveau hémiplégique, qui ne fonctionne qu’à droite, les circonvolutions restantes sont stimulées au « néo-libéralisme ». Ca ne devrait pas la sauver de l’aveuglement, ni d’une sénilité précoce.

– Ce n’est pas par l’insulte qu’on fait avancer un débat.

Les remarques des Internautes traduisent les jugements lucides portés sur le FMI et par extension sur Madame Lagarde. Les élections au FMI sont pour bientôt, et la résolution de la crise Grecque jouera sur la réélection de la Présidente, ou son éviction vers des cieux ailleurs, qu’on espère plus cléments pour la démocratie. De toute façon tant que le FMI sera le bras armé financier des Américains et son collecteur de dettes, il ne faudra pas rêver à autre chose qu’à ses actions très orientées vers la protection des financiers ploutocrates et leur service servile.

Algarath

email

1 commentaire

  1. BARCELO dit :

    Md LAGARDE mène le bateau du capitalisme américano-sioniste.

Laissez un commentaire

 

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.